Jetez la pierre, pierres émaillées sur socle, dimensions variables, Juin 2019

     

La matière inerte de la roche laisse tout de même à son fragment la possibilité d’une utilisation archaïque. Dans les mains de l’homme, la pierre devient objet, outil, arme. Jeu ou défense dans une situation de précarité, jeter une pierre est avant tout l’expérience ou la création d’une distance. L’expression « ne pas jeter la pierre », issue de l’évangile de Saint Jean, fait cependant référence à un autre type de jet de pierre, celui, prémédité, d’une condamnation publique par lapidation. Un acte participatif paradoxal dans lequel il faut s’extraire de l’interdiction de tuer pour remplir un devoir punitif. Entre ordre et interdiction, l’installation «Jetez la pierre » cherche à questionner la potentialité de ce geste en mettant à disposition un ensemble de pierres émaillées. L’acte d’émaillage induisant une cuisson à haute température, les pierres se retrouvent coupantes et fragilisées. Les jeter reviendrait à se blesser soi-même et à briser l’objet utilisé comme arme.





Jetez la pierre, Dimensions variables, pierres émaillées sur socle, Juin 2019