L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 2-Des-cartes-improbables-que-tout-le-monde-piétine-1024x768.jpg.
Des cartes improbables que tout le monde piétine, 1000x1000x1000cm, terre crue, Juin 2019
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est IMG-20190613-WA0033.jpg.

 

 

La carte et le territoire, deux espaces qui s’induisent l’un et l’autre. L’une pose des limites, l’autre les franchit. Le territoire est le lieu de l’interaction, du déplacement, de « l’habiter ». La carte en est la partition peut-être. Cadre stéréotypé, elle découpe la terre en terrain, l’étendue en propriété.

À partir de cet enjeu propre au cadastre, l’installation « des cartes improbables que tout le monde piétine » est une mise en espace de ce plan administratif et cherche à questionner les notions de propriété, de limites et de déplacement.

Ce sol en terre crue propose d’investir la carte comme un territoire qui évolue au gré des passages. La terre craque sous les pieds des passants, crée de nouvelles limites, en estompe d’autres et, peu à peu, tend à redevenir une étendue de terre battue.

 

 

 

   

 

Des cartes improbables que tout le monde piétine, 1000x1000x1000cm, terre crue, Juin 2019

 

« Latitudes

50e parallèle, aux alentours

les fleuves sont trop étroits

pour contenir le ciel

et la pluie s’est épuisée

le sol alors soudain dessine

des cartes improbables

que tout le monde piétine. »

 

Célestin DE MEEÛS, Cadastres, Cheyne éditeur, 2018